IMG_4115.jpeg

Motobécane AV 48

Gagne à être connu

Lorsque Christophe L. m’a amené sa mobylette fin d’été, il avait pour objectif de la faire restaurer par l’Atelier mais en gardant son jus d’origine.

En faisant l’état des lieux de la bête, nous avons convenu que l’on devait changer certaines pièces car usées, inexistantes ou HS. Il semblait aussi nécessaire de reconditionner les roues (jantes tonchées, voilées, rayons cassés) et de juste remettre le moteur en route.

Avant d’engager des frais, nous avons commencé par remettre le moteur en route. Il a bien voulu reprendre du service mais faisait un sale bruit de roulement, l’étincelle d’allumage était aléatoire et l’embrayage rempli de graisse.

La décision fut donc prise de continuer les travaux car la base était saine mais de remettre le moteur “à neuf”

Nous sommes donc parti  de cette base, accusant les années mais très saine :







Le cadre fut donc nettoyé, décapé et polishé, les chromes astiqués, les aluminiums ravivés  tandis que le moteur se faisait une petite cure de jouvence



Sans oublier le pot, décalaminé et repeint avec sa couleur “jaune paille”



Ensuite, les jantes furent reconditionnées et habillées d’une nouvelle paire de “chaussettes” à flancs blancs


Sans oublier des freins remis à neuf, à l’avant comme à l’arrière


Gaines, câbles, souplisseau neufs, éclairage revu, axe de pédalier, fourche et autre embrayage graissés, l’AV 48 de Christophe a eu la gentillesse de démarrer au premier coup de pédale pour un petit test routier rapide …car très hivernal 🙂

Elle fonctionne bien, reste naturellement à roder pour que tout fonctionne souplement.







De bien belles balades rétro en perspective !