renovette-droit-loin-480x360.jpeg

Rénovette à moteur Le Poulain

NOS

Modèle : Rénovette à moteur Le Poulain


Histoire :

C’est le “moteur adaptable” qui a donné naissance à l’industrie du cyclomoteur dans l’immédiat après guerre.

Des centaines de “constructeurs” ont ainsi “fleuri” sur toute la France et chacun pouvait avoir à  disposition des fournisseurs de tout ce qui leur permettait de réaliser tout à la fois une partie cycle et la motorisation qui pouvait aller avec.

C’est le cas de la marque RENOV de St-Etienne qui a produit, en très faible quantité, cette Rénovette à moteur Le Poulain.

Cet engin est motorisé par un moteur Le Poulain S 53 de 50 cm3. C’est un moteur à chaine unique et à embrayage lui donnant 3 vitesses grâce à un..dérailleur de vélo. Ce dérailleur sur la partie cycle est un moyen très économique de proposer un cyclo à 3 vitesses !!

Travaux à effectuer :

Choix délicat….. Ce cycle est en fait un invendu d’époque…. même les pédales étaient dans un petit sac et n’avaient jamais été montées sur la parie cycle.

Toutefois même si la carrosserie était relativement bien préservée il fallait la préserver. De plus certaines parties, moins bien protégées étaient rouillées jusqu’à l’apprêt…

Le réservoir était corrodé de l’intérieur, les chromes plutôt en bon état, gaines et câbles en excellent état et deus d’une couleur introuvable aujourd’hui.

Par contre les caoutchoucs étaient irrécupérables : poignées de guidon et pneus seront à changer.

Côté moteur tout est neuf mais, après 60 ans d’inactivité, les spis sont secs et cassants. Impossible que le moteur puisse tourner sans une énorme perte de puissance. Le démontage est donc obligatoire.


Chronologie :

Démontage intégral du moteur et réfection à neuf : roulements, joints spi, nettoyage et ultrasonnage du carburateur pour enlever la fine couche d’oxyde d’aluminium pouvant vite engendrer des bouchages de gicleur.

Remise en état de l’allumage avec des pièces d’origine sans plus car ce cyclo ne doit pas rouler énormément, ce sera plus une jolie pièce de musée mais utilisable pour une sage balade dominicale .

Polish du cadre et remise en peinture du bas de celui-ci (support moteur) après avoir enlevé la rouille. Opération délicate que de ressouder la même peinture bleue légèrement métallisée et de pouvoir faire un “raccord” peinture pas trop visible !
démontage du cadre, restauration de chaque pièce,
Changement des poignées et pneus par des flancs blancs comme à l’origine,
vidange de la boite,
remontage et réglage de la partie cycle,
rodage de l’ensemble.

Un travail exigeant mais un résultat satisfaisant. Ces cyclos, peu diffusés, équipés de moteur dont les pièces sont totalement introuvables, sont autant de défis dans une restauration.